Pourquoi une psychothérapie ?

Parce que je me sens souvent isolé(e), triste, fatigué(e), sans raison particulière,

Parce que je traverse une crise, que je suis en train de changer de vie, et que je n’y vois plus clair,

Parce que je traverse une période de deuil interminable, deuil d’un proche, deuil d’une relation, parce que je ne veux pas encombrer mon entourage avec ma tristesse et mon découragement,

Parce que je n’ai aucune envie de me lever le matin et que je ne comprends pas ce qui pousse les autres à quitter la chaleur de la couette,

Parce que je me sens en difficulté dans mes relations familiales, amoureuses, amicales, professionnelles, et plus globalement dans ma relation à l’autre,

Parce que mes relations sont régulièrement jalonnées de conflits,

Parce que mes relations amoureuses tournent toujours mal, parce que je suis systématiquement attiré(e) par des personnes inaccessibles ou qui me font souffrir,

Parce que j’ai l’impression que les autres grignotent mon temps, mon espace, et que j’en ressens de la colère sans pouvoir l’exprimer ; je ne veux pas les blesser,

Parce que je ne sais pas prendre ma place dans un groupe, dans la société,

Parce que j’ai le sentiment que ma vie n’a aucun sens,

Parce que je me demande pourquoi et pour quoi je suis sur cette terre,

Parce que j’ai l’impression de me battre contre tous et contre tout, et que je sors épuisé(e) de ce combat,

Parce que voir les autres heureux et légers me donne envie de pleurer,

Parce que, depuis quelques temps, mes larmes coulent sans raison,

Parce que je suis incapable de faire des choix, de prendre des décisions,

et pour tant d’autres raisons qui semblent parfois anodines, banales, mais qui peuvent peser de plus en plus lourd  si elles demeurent cachées et silencieuses, si elles ne sont pas accueillies et prises en considération par un témoin extérieur qui vous offrira une écoute attentive et sans jugement.


Une psychothérapie pour quoi ? Avec quels résultats ?

Nous espérons pouvoir régler nous-mêmes ces difficultés ; nous pensons aussi que le temps finira par améliorer la situation. Il n’est pas toujours possible de trouver en soi les réponses et les ressources nécessaires pour faire face et surmonter, ce qui peut induire des sentiments de culpabilité, d’incapacité et de honte.

Un thérapeute peut se tenir à vos côtés et soutenir votre démarche.

Exprimer librement son malaise dans un lieu neutre permet de l’apaiser. Une écoute professionnelle et attentive, un regard extérieur bienveillant permettent de se sentir entendu, compris. Dans le regard du thérapeute, vous vous sentirez vivant, existant et libre de vos choix.
Le thérapeute vous accueille sans jugement, le climat de confiance qui s’installe peu à peu ouvre le chemin d’une nouvelle estime de soi. Il permet de se reconstruire autrement, de s’ouvrir à une nouvelle dimension de soi, d’avoir accès à des ressources personnelles insoupçonnées.
Quelles que soient les raisons qui vous poussent à entreprendre cette démarche, vous bénéficierez d’une meilleure connaissance de vous-même, de vos mécanismes de fonctionnement et de défense, des répétitions dont vous n’avez pas forcément conscience, qui se sont mises en place malgré vous au cours des années. Vous ressentirez davantage d’harmonie, de bien-être et de confort dans votre vie quotidienne.
Entamer un travail personnel, c’est aussi et surtout accepter le risque d’une nouvelle expérience de rencontre de soi avec soi.  C’est accepter le risque de s’étonner de ses propres capacités de changement.

Que les paragraphes qui précèdent ne soient pas lus comme une argumentation prosélyte, ils  sont le simple partage d’une expérience personnelle.